Couple : 2 mots qui font peur (mais qui sont quand même cool)


Conseils / mercredi, avril 17th, 2019

Soumission et sacrifice. WHAT ? Tu vas peut-être quitter ce site en courant et te dire que l’amour c’est affreusement ch**** s’il faut se soumettre et se sacrifier pour celui/celle qu’on aime ! Je voudrais juste t’encourager à prendre soin de ton/ta conjoint(e), pour que ton couple dure. Lis la suite et n’hésite pas à commenter. 😉

1) Soumission : faut-il être soumis(e) à son conjoint(e) ?

Le mot « soumission » est très mal connoté, mais en fait, il signifie principalement : penser à l’autre, le respecter profondément et se donner pour son bien. Je ne me considère pas comme une « femme soumise », mais je m’efforce de me soumettre un minimum à mon homme. Le respecter, vouloir son bien, et lui rendre service – rien à voir avec être son esclave, bref : l’AIMER ! 🙂

On est assez naturellement égoïstes et tournés vers soi. Dans un couple, le risque c’est que deux avis contraires se heurtent l’un contre l’autre. Ou que chacun prenne son chemin et s’éloigne de l’autre. Alors que si je pense à son intérêt, ses besoins, ses envies du moment, la relation de confiance repose sur une base plus saine. En fait, c’est ce que veut dire « aimer », on est d’accord ? Si je m’aime moi-même, je fais ce que je veux, et je ne prête attention qu’à mes envies. Quand j’aime l’autre, je le lui prouve en accordant une attention particulière à ce qu’il pense et ce qu’il souhaite.

Bien sûr, il faut un équilibre, une réciprocité. Et cela ne signifie pas qu’il faut totalement s’oublier et ne faire que ce que l’autre veut, les yeux fermés. C’est au contraire très important de ne pas oublier d’exister aussi sans l’autre.

Le sujet du jour, c’est d’essayer de penser à l’autre, sincèrement, pour que la relation amoureuse soit renforcée.

Petite parenthèse « religion » : dans la Bible, il y a cette fameuse phrase qui fait quelquefois rager, enjoignant les femmes à être soumises à leurs maris. Mais sache que la suite invite les maris à aimer leur femme comme eux-mêmes ! Il y a là-dedans une vraie réciprocité. Aimer vraiment, c’est se mettre au service. Se mettre au service de quelqu’un, c’est l’aimer. Si on inversait les deux recommandations en disant : maris, soyez soumis à vos femmes ; et femmes, aimez vos maris, cela aurait le même sens profond ! Tu saisis le truc ? 🙂

Malheureusement, des couples mettent un terme à leur histoire car ils manquent de soumission l’un envers l’autre, ils pensent plus à ce qu’ils reçoivent (ou ne reçoivent plus) de l’autre, ou à ce qu’ils retirent de la relation.

Tout cela demande un vrai engagement de la part des deux membres du couple. Si l’un des deux a tourné le dos à l’autre, c’est difficile de rester unis. Forcément.

2) Sacrifice : faut-il se sacrifier par amour ?

Ce mot aussi est mal vu, et pourtant… Construire un projet de vie commun, faire des compromis et des concessions, cela peut demander des sacrifices. Comme dans tout travail d’équipe, on doit renoncer à certaines idées personnelles.

Je me sacrifie quand j’arrête ce que je suis en train de faire pour écouter ce que mon chéri a à me dire, quand je change mes plans pour la soirée / le week-end, quand je fais les choses à sa manière car je sais que ça va le toucher (même si ça me coûte). En bref… quand je lui donne la priorité, au lieu d’être centrée sur mes seules envies. Quand je laisse mon ego de côté pour être à son écoute, et contribuer à son bonheur. Et même si ces choses sont un petit sacrifice, cela peut être un vrai plaisir de le faire pour la bonne cause (et la bonne personne <3).

La même notion de sacrifice est importante en tant que parent. C’est une façon d’aimer nos enfants que de leur consacrer notre temps et notre énergie. Et d’ailleurs, c’est valable aussi dans toutes les relations humaines.

Aimer, c’est se mettre au service du bonheur de l’être aimé. Cela passe par la soumission et le sacrifice : ces mots sont mal vus, alors que ça passe par de petites actions qui font la différence ! 😉

J’espère que tu as compris que je voulais dédramatiser ces grands mots, et les remettre au  goût du jour, car oui, pour qu’un couple dure, il faut forcément que les deux partenaires se soumettent l’un à l’autre et se sacrifient un peu pour l’autre. Dans une mesure raisonnable. Pour le bonheur de soi, de l’autre, et du couple ! Je pense que cela résume un peu mes fameux 6 conseils de base pour un couple qui dure.

Comment mettre cela en pratique ?

  • Prendre les décisions à deux (organisation, achats, activités…)
  • Sacrifier un peu de son temps et de son confort pour passer du temps avec son/sa conjoint(e)
  • Lui demander son point de vue (et l’écouter !), s’intéresser à lui/elle
  • Prêter attention à son bien-être, dans la vie de tous les jours
  • Etre sincère, et sincèrement attentif(ve) à lui/elle
  • Bien connaître ses propres besoins pour pouvoir y répondre, et être ensuite disponible pour l’autre
  • S’inquiéter pour lui/elle (pas de façon maladive)
  • Lui proposer quelque chose qui lui fera plaisir
  • Lui faire des compliments
  • Lui offrir des petites attentions 
  • Etre compatissant(e)
  • Ne pas le/la juger

D’autres idées ? 🙂 Que penses-tu de ces conseils ?

4 réponses à « Couple : 2 mots qui font peur (mais qui sont quand même cool) »

    1. Oui, j’aime l’idée de « constructif » !
      Certains mots sont mal utilisés, et on en oublie le beau sens qu’ils peuvent avoir.

  1. Oui et bien au-delà …
    Mon mari s’est battu toute sa vie pour faire des études et avoir un travail, il est devenu cadre gestionnaire. La veille de sa mort, son employeur lui a proposé un licenciement pour offrir à la famille une prime et être ainsi à l’abri. Mon mari m’a regardée et m’a dit : « j’ai l’impression qu’on m’enterre vivant ! mais pour toi, j’accepte ».
    Je lui avais promis qu’il resterait à la maison pour mourir comme il le souhaitait et le matin de cette agonie, d’une nuit marquée par la douleur et les cris de souffrance, l’infirmier m’a demandé « Tu supportes encore ou on va vers l’hospitalisation ? » J’ai regardé mon mari et j’ai dit : « Je supporte encore et jusqu’au bout ! ». Nous avons tout donné l’un à l’autre ce qui nous était le plus cher et le plus difficile par Amour, selon l’exemple de notre Maitre.

    1. Merci Emmanuelle pour ce témoignage hyper touchant… Quand l’amour va jusqu’au bout de là où il peut aller ! C’est fort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *